Nouakchott

1-Historique

 

Elle remonte au début du XXème siècle et à la cadence des péripéties de l'histoire coloniale du pays. L'évocation du nom de "Nouakchott " remonte vers 1857 seulement. Mais dès 1903 l'administration coloniale y met en place d'un poste militaire.

En 1956 le gouverneur A.J. Mouragues propose à la métropole d'y transférer l'Etat-major politique et administratif de la Mauritanie naissante, à l'époque administrée depuis Saint-Louis du Sénégal.

L'idée prend totalement corps lorsqu'en 1957, le choix stratégique se porte sur le site de Nouakchott en raison de son environnement accessible (double ouverture sur le littoral et le continent) et surtout du fait des ressources hydriques soupçonnées dans son sous-sol. De plus le climat y est moins rude grâce aux alizés marins qui adoucissent son climat le soir venu.
Néanmoins, le choix stratégique de Nouakchott avait occulté de nombreux problèmes comme l'ensablement. La nouvelle ville devait également affronter la cruciale question de l'eau. La première pierre de la future ville de Nouakchott fut posé le 5 mars 1958.

De simple bourgade, Nouakchott entame alors sa mue en une mégapole. De 600 habitants en 1958, elle en compte aujourd'hui plus de 700 milles. En quarante ans, la population de la nouvelle ville s'est multipliée 1000.

Parmi les raisons à cet éboulement démographique vers la nouvelle ville, l'exode rural survenu à la suite des grandes sécheresses des années 70. L'afflux massif des populations rurales met à mal son plan d'urbanisme. Toutes les projections sont faussées comme le relève en 1977 J.-R. Pitte.

Dès lors, les autorités se trouvent dans l'incapacité de faire face à ce flux d'individus qui, faute de trouver des logements, érigent des tentes et autres baraques au sein et autour de capitale. L'anarchie a envahi la jeune ville perturbant son développement harmonieux. Les bidonvilles (appelés kébe) se multiplient.

40% des Nouakchottois résident dans les kébé affirme en 1983 O. d'Hont. Parallèlement s'érigeaient des habitations d'un haut standing. La ville de Nouakchott offrait aux visiteurs un visage à deux vitesses.

2-En bref…

Nouakchott est la capitale de la Mauritanie depuis 1957 (auparavant la capitale était Saint-Louis), située au bord de l'océan Atlantique. Nouakchott a été créée sur une zone de campement. Les nomades viennent de temps à autre séjourner autour de la capitale qui a pris rapidement l'aspect d'une ville moderne. Chaque quartier possède un marché.

 Le cas de Nouakchott est un cas extrême en ce qui concerne l'habitat informel parce que le phénomène y est massif.

C'est aussi un cas très particulier, car Nouakchott se trouve à la frontière de deux aires culturelles. La Mauritanie ne fait partie ni du monde arabe au sens strict – des populations dites négro-africaines Soninkés, Toucouleurs et Wolofs peuplent le sud du pays – ni de l'Afrique noire, car les Maures (se réclamant d'ascendance berbère ou arabe) qui parlent le dialecte hassanya (arabe) sont majoritaires dans le pays et à Nouakchott. La ville se trouve donc aux marges du monde arabo-musulman.

SISM 2018

du 12 au 25 mars

Justice et Psychiatrie

Mardi 5 Décembre 2017

Cinéma le GYPTIS

de 9h à 17h.

SISM 2017

Du Mardi 14 mars,

au Vendredi 24 mars.



Où consulter ?

 

 

 

Clicker sur la photo, diaporama: 45s