Pour faire face à la circulation épidémique et à la cinquième vague, de nouvelles mesures sont entrées en vigueur et demandent de limiter les réunions en présentiel.

Dans ce contexte, nous sommes au regret de vous informer du report du colloque prévu ce jeudi 9 décembre au Centre Mistral.

L'équipe d'ARPSYDEMIO se rapprochera de chaque personne inscrite pour aborder les modalités de remboursement.

 

Prenez soin de vous et contactez nous si vous avez besoin de soutien, à très bientôt !

 

argumentaire

 

« Il est possible de détruire quelqu’un juste avec des mots, des regards, des sous entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral »

Dr  Marie France Hirigoyen

 

Les violences infligées aux femmes peuvent être de tous ordres : les plus visibles, les violences physiques s’accompagnent souvent de douleurs psychologiques, humiliations, insultes, mépris, harcèlement, dénigrement….

Depuis le mouvement #MeToo, la parole se libère, ces violences physiques et psychiques sont énoncées à présent, dans le cinéma, au travail, dans les milieux sportifs, et nous découvrons l’ampleur de ce que les femmes subissent, avec de graves conséquences sur le plan de leur équilibre psychique.

Pourquoi les femmes subissent elles depuis si longtemps cette violence ? Pourquoi une telle discrimination ?

C’est une longue histoire dans le temps et l’espace qui convoque la nature et la culture, qui interroge la société et bien entendu chaque individu ; tous, victime ou bourreau, témoin impuissant ou complaisant, juge, travailleur social, psychiatre, légiste, éducateur, mari et femme, enfant spectateur, enfant sous terreur, féministe, surveillant de prison, psychologue, policier, confident…

 

Nous avons choisi de réfléchir ensemble autour des violences faites au « beau sexe », au « sexe faible », des petits noms qui discriminent, insinuent, donnent à dire.

Les Lois et les mentalités évoluent ayant pour mérite d’ouvrir le champ d’une réflexion toujours plus soutenue. Des voix s’élèvent au-dessus des mêlées pour défendre, protéger et comprendre ces femmes mystérieuses, trop silencieuses, aux douleurs intimes, aux doutes assassins.

De ces souffrances cachées, tues, souvent par honte, culpabilité, de ces secrets étouffés, naissent angoisses, dépressions, douleurs abdominales, céphalées, autant de symptômes qui disent l’indicible. Le corps parle, quand on se tait.

Comment en sortir ?

Quelles solutions les femmes ont-elles pour mettre un terme à toute cette violence ?

Au cours de cette journée, chacun  apportera un éclairage, une réflexion, une expérience riche de sens. Usagers, familles, professionnels, amis,  seront comme chaque année réunis au cours de cette Semaine d’ Information en Santé Mentale, afin de mettre en commun, partager, donner des pistes, pour qu’enfin,  cela change.

 

L’équipe d’ARPSYDEMIO

 

 

programme

 

8h30           Accueil des participants

 

9h00           Présentation de la journée

  • M. Thierry ACQUIER, directeur du CH Edouard Toulouse
  • Dr Dolores Lina TORRES, psychiatre, CH Edouard Toulouse, présidente de ARPSYDEMIO
  • Dr Aude DANIEL, présidente de la CME CH Edouard Toulouse
  • Mme Michèle RUBIROLA, première adjointe au Maire de Marseille en charge de l'action municipale pour une ville plus juste, plus verte et plus démocratique, de la santé publique, de la promotion de la santé, du sport santé, du conseil communal de santé, des affaires internationales, de la Coopération

9h30           Conférence « Mieux comprendre les violences faites aux femmes pour mieux les protéger »

Mme Ernestine RONAI, responsable de l’Observatoire des violences faites aux femmes en Seine-Saint-Denis, co-présidente de la commission violences du Haut Conseil à l’égalité hommes-femmes

 

10h20         Pause

 

10h40         Table ronde / Modérateur : Mme Pascale AMIEL MASSE, psychologue clinicienne, CH Edouard Toulouse

  • M. Jean-Philippe GORCES, correspondant départemental d’aide aux victimes
  • Mme Maryline JAUFFRET, intervenante sociale en commissariat, division nord de Marseille
  • Mme Hélène LORIN, psychologue en commissariat, division centre de Marseille
  • M. Eric FLORENTINO, responsable formation SOS Femmes 13

 

11h40         Échanges avec la salle

 

12h00         Déjeuner libre (possibilité de réserver le repas sur place sur inscription avant le 1er décembre auprès d'ARPSYDEMIO)

  

 

Modérateur : Pr François POINSO, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, CHU Marseille

 

13h30         "Féminicide, homicide, les enfants sont co-victimes : intérêt d'une prise en charge spécifique par un Centre Péditrique du Psychotrauma"

  • Dr Michèle BATTISTA, responsable du Centre d'Evaluation Pédiatrique du Psychotrauma (CE2P), Service Universitaire de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent (SUPEA) Pr ASKENAZY, médecin coordonnateur du Centre Régional du Psychotraumatisme (CRP) Paca-Corse, hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval Centre Simone VEIL

14h15         "Violences conjugales en période périnatale : complications psychiatriques et dispositifs de prise en charge"

  • Dr Sabine CAMINADE, pédopsychiatre CH Valvert et APHM Marseille

15h00          Pause

 

15h15

  • Mme Andréa ASTIER, psychologue EPE13, service des visites médiatisées et espace de rencontre

 

15h45         Échanges avec la salle

 

16h30         Conclusion de la journée

Télécharger
4 au 17 octobre
SISM 2021_Programme Marseille Région.pd
Document Adobe Acrobat 1.6 MB